2016 est morte! Vive 2017!

L’année est terminée, une nouvelle année commence. C’est le cycle de la vie, le temps qui passe et plein d’autres clichés de même. J’en aurais long à dire sur 2016 : l’année de tous les ajustements. En regardant mon fil Facebook, je me rends rapidement compte que je ne suis pas la seule qui voit le début de 2017 comme l’occasion de tout recommencer à neuf et d’oublier l’hécatombe qu’a été 2016. C’est le temps de tirer des leçons de vie, de porter un regard profond sur ce que nous sommes et ce que nous faisons.

Ce que j’ai appris en 2016? J’ai appris à quel point ma mère a toujours été une superwoman! Un travail à temps plein, une famille unie, une maison toujours propre, des repas toujours équilibrés et faits maison… men, ce que j’aimerais ça être ma mère!

J’ai aussi appris à quel point on se mettait de la pression en tant que parents : être parfaite au travail, ne pas laisser les autres élever nos enfants, être une parfaite maman qui ne perd jamais patience, être toujours bien habillée, bien peignée, bien maquillée, être en forme, pouvoir courir un cinq kilomètres sans problème, manger santé, gérer ses dépenses, être sexy, mais pas trop, gérer son temps, avoir une maison parfaitement propre, cuisiner, s’amener un lunch, boire du thé, faire du yoga, faire du zumba, être bénévole, aller au cours de natation, se lever tôt, connaître par cœur les stades de développement de son enfant, avoir des photos de famille à jour, savoir parler anglais, apprendre à tricoter, faire son savon soi-même, boire du jus vert, manger moins de viande, sauver la planète…

J’ai appris à respirer, à prendre un jour à la fois, à choisir mes batailles et mes objectifs. J’ai appris que de m’apitoyer sur mon sort ne faisait qu’empirer la situation. J’ai appris à me mettre en action et d’incarner le changement que je voulais voir dans ma vie (oui, oui, je paraphrase Gandhi).

J’ai appris à quel point j’avais de la chance d’être mariée à un homme aussi extraordinaire que le mien, d’avoir une famille aussi fantastique que la mienne. J’ai appris que le bonheur était aussi fragile que possible.

J’ai appris qu’on ne cesse jamais de grandir, qu’il y a toujours place à l’amélioration, qu’il est possible d’être à la fois ambitieux et bon parent. J’ai appris qu’il est possible de tout avoir à condition de se mettre au travail maintenant.

Je suis prête pour 2017…

Et vous?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s